Une société de gestion immobilière, créée il y a 18 ans, double son chiffre d’affaires grâce à Airbnb

Écrit par Airbnb

Aperçu rapide

  • Logements gérés : 130
  • Première annonce publiée sur Airbnb : fin 2016
  • Résultat clé : le chiffre d’affaires a doublé en seulement deux ans
  • Autres résultats : Airbnb a simplifié le processus de vérification des voyageurs

Phillip Island Holiday Homes a vu le jour en 2001 lorsque Bernadette Rudd, femme au foyer résidant à Melbourne, en Australie, a décidé qu’elle s’occuperait mieux de la location du logement de vacances familial que l’agent immobilier qu’elle avait embauché pour le faire. Une voisine, impressionnée par le dévouement de Bernadette, lui a demandé si elle pouvait également gérer les réservations de son logement à elle.

 

Aujourd’hui, la société gère 130 logements sur cette île magnifique et rustique, prisée pour ses plages vierges, ses manchots pygmées à tête bleue et son immense colonie d’otaries à fourrure. Les, le mari de Bernadette, et Caleb et Joel, leurs fils, se sont tous joints à l’entreprise.

 

La famille Rudd assiste aujourd’hui à un phénomène presque inédit pour une entreprise familiale de 18 ans : « Notre activité a doublé d’une manière frappante en l’espace d’environ deux ans », explique Joel. Il attribue la grande majorité de la croissance du chiffre d’affaires à deux facteurs : « L’augmentation du nombre de logements dont nous nous occupons et Airbnb. »

 

Les deux sont liés. Située à seulement quelques heures de route de Melbourne, Phillip Island était, jusqu’à récemment, une destination principalement prisée des excursionnistes qui voulaient, le temps d’un jour ou d’un week-end, découvrir la faune ou participer à l’une des courses du Grand Prix moto d’Australie, organisées régulièrement sur le circuit de 4 345 m de l’île. Toute l’activité de location provenait essentiellement d’annonces publiées dans les journaux et magazines locaux.

« Aujourd' hui, un pourcentage croissant de personnes qui réservent des logements sont des voyageurs internationaux ou originaires d'un autre État, qui passent majoritairement par Airbnb »

Joel, Phillip Island Holiday Homes

La portée infinie d’Airbnb a radicalement changé la donne. « Aujourd’ hui, un pourcentage croissant de personnes qui réservent des logements sont des voyageurs internationaux ou originaires d’un autre État, qui passent majoritairement par Airbnb », explique Joel.

 

Le système de commentaires à double sens et la procédure de vérification des voyageurs d’Airbnb permettent aux Rudd de gagner du temps et de se consacrer davantage à l’hospitalité incroyable qu’ils offrent.

 

« Beaucoup d’autres plates-formes disposent d’un système de commentaires à sens unique où les voyageurs peuvent parler de leur expérience, mais où vous ne pouvez pas nécessairement parler des voyageurs », explique Joel. « Nous sommes convaincus que les voyageurs qui effectuent des réservations sur Airbnb feront ce qu’il faut, car nous pouvons dire : « Vous avez été formidables, n’hésitez pas à revenir. » Et s’ils ne font pas ce qu’il faut, ce qui est très rare, nous pouvons également partager cette information. »

Phillip Island regorge d’espèces sauvages indigènes et les Rudd se sont habitués à entendre des voyageurs un peu perdus quant à la façon de gérer un échidné épineux ou un wallaby bicolore qui apparaît sur la pelouse. Ils disposent aussi d’un attrapeur de serpents pour déloger les mocassins à tête cuivrée, espèce venimeuse de l’île,  de leurs propriétés.

 

Mais, en grande partie grâce à Airbnb, ils peuvent répondre à ces demandes, ou à presque toutes les autres demandes des voyageurs, depuis le confort de leur bureau de Melbourne. Ils sont donc libres de concentrer leurs efforts sur le développement de leur activité et d’aider davantage de personnes à partager leur logement.

 

Leur ambition s’est ainsi considérablement accrue depuis qu’ils ont commencé à publier leur annonce sur Airbnb il y a trois ans. Ils espèrent maintenant multiplier par 10 le nombre de logements qu’ils gèrent au cours des dix prochaines années. « Il n’y a vraiment aucune raison que nous ne puissions pas étendre notre activité au-delà des frontières de Phillip Island », explique Caleb. « Notre forte croissance a été possible grâce à Airbnb. »